Je veux être au courant des supers reviews de la super fée Ryalle !

mardi 8 avril 2014

“Darkness, real darkness, was more than just a lack of light.”


Résumé de quatrième de couverture :

J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille, dont j’allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... Nous étions menacés. Et cette fois, j’allais devoir la sauver... L’amour sera-t-il plus fort que le destin ?

Mon avis :

A sa sortie, ce livre a suscité beaucoup de curiosité : nous étions en pleine "ère Twilight" et on se demandait si ce livre nous ferait revivre les mêmes émotions que son grand-frère. De plus, voir que le personnage principal était un garçon nous a tous intrigués. Dans un univers Young Adult où les protagonistes principaux de romances paranormales sont à 90% des filles, il y avait de quoi être curieux !
Donc je me suis lancée il y a un an et demi et je vous rapporte donc ici ma critique telle que je l'avais couchée sur papier. 

16 lunes est un roman qui a bien commencé pour moi : le mystère dès les premières pages avec les rêves d'Ethan, sa rencontre avec Lena, l'ambiance de cette Amérique sudiste .... j'ai été vite emballée.
Il y a eu des longueurs, c'est vrai. Je n'ai pas englouti les pages à une vitesse folle, avide de connaître la fin de l'histoire, c'est vrai. Mais j'en sors satisfaite, même si ce roman n'a pas été un coup de coeur.

Comme je le disais plus haut, pour moi le gros point fort de ce livre, c'est son atmosphère. Nous sommes plongés dans celle-ci, on découvre des endroits intrigants, on se laisse emporter par la magie des lieux et des personnages ... En parlant des personnages, j'ai vraiment beaucoup aimé Lena. Quant à Ethan son "amoureux transi", j'ai trouvé que c'était assez plaisant de s'intéresser pour une fois à un personnage masculin, les sentiments n'en étant pas moins développés. 
La romance est vraiment toute jolie, la complicité entre Ethan et Lena vraiment touchante.

Quant à la mythologie, j'ai trouvé que cette histoire d'enchanteurs/enchanteresses changeait par rapport à ce qu'on trouve en Y.A, il y a un bel effort d'innovation venant des deux auteurs. 

Concernant l'écriture, ce n'est définitivement pas le point fort de ce roman ! Le style demeure agréable certes mais beaucoup, BEAUCOUP de maladresses m'ont dérangées (peut-être dues à la traduction ?)

Pour finir, je dirais seulement que j'ai trouvé la fin très belle : prenante et émouvante !


PS : Le film Sublime Creatures était ... je le dis ? Je le dis : DU GRAND N'IMPORTE QUOI.


16 lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl, publié chez Hachette coll Black Moon. 635 pages. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire