Je veux être au courant des supers reviews de la super fée Ryalle !

dimanche 15 septembre 2013

"The monsters of the mind are far worse than those that actually exist"




Résumé de Quatrième de Couverture : (ATTENTION SPOILER POUR CEUX N'AYANT PAS LU LES DEUX PREMIERS TOMES) Eragon a une double promesse à tenir : aider Roran à délivrer sa fiancée, Katrina - prisonnière des Ra'zacs -, et venger la mort de son oncle Garrow. Saphira emmène les deux cousins jusqu'à Helgrind, repaire des monstres. Or, depuis que Murtagh lui a repris Zar'oc, l'épée que Brom lui avait donnée, Eragon n'est plus armé que du bâton du vieux conteur. Cependant, depuis la Cérémonie du Sang, le jeune Dragonnier ne cesse de se transformer, acquérant peu à peu les fabuleuses capacités d'un elfe. Et Roran mérite plus que jamais son surnom de Puissant Marteau. Quant à Saphira, elle est une combattante redoutable. Ainsi commence cette troisième partie de l'Héritage, où l'on verra l'intrépide Nasuada, chef des Vardens, subir avec bravoure l'épreuve des Longs Couteaux ; les Vardens affronter les soldats démoniaques de Galbatorix ; Arya et Eragon rivaliser de délicates inventions magiques ; Murtagh chevauchant Thorn, son dragon rouge, batailler contre Eragon et Saphira. On s'enfoncera dans les galeries souterraines des nains ; on se laissera séduire par Nar Garzhvog, le formidable Urgal, et par l'énigmatique Lupusänghren, l'elfe au pelage de loup ; on retrouvera avec bonheur Oromis et Glaedr, le dragon d'or ; on constatera avec jubilation que Saphira montre toujours un goût certain pour l'hydromel. Et on saura enfin pourquoi le roman porte ce titre énigmatique : Brisingr, Feu en ancien langage.


                                 Eragon est une des séries qui m'a le plus marquée. Les deux premiers tomes m'ont fait voyager comme jamais. J'ai aimé cet univers fantasy qui tout en restant assez classique en somme, me faisait vibrer par ses descriptions de paysages à couper le souffle et par son intrigue dont le souffle épique ne tarissait pas, page après page. J'étais donc impatiente de commencer ce troisième tome. Résultat ? J'ai été un peu déçue. J'ai toujours adoré cette saga car la lire me permettait de m'évader. Cependant, dans ce tome là, je n'ai pas ressenti cela. J'ai trouvé que le roman s'étirait en longueur : certains chapitres étaient même parfois INUTILES. Il y a des détails qui n'étaient absolument pas nécessaires et qui ont ralenti le rythme.
                               Cependant, il y a quand même eu de nombreux points positifs : des révélations intéressantes, quelques chapitres remplis d'action et le fait de pouvoir connaître de manière plus approfondie quelques personnages ce qui éventuellement dans mon cas m'a permis d'enfin les apprécier (en l'occurrence : Roran et Nasuada)
                               Pour finir, j'ajouterai seulement qu'il y a pour moi un énorme problème avec cette saga, problème qui ne m'était absolument pas apparu dans les deux premiers tomes : LE PERSONNAGE D' ERAGON EST RELOU DE CHEZ RELOU, ce qui, vous l'admettrez est assez gênant, étant donné qu'il est le personnage principal. J'ai trouvé qu'il n'avait aucun charisme, qu'il était prétentieux, pensant toujours savoir mieux que les autres ce qu'il convient de faire. Ah et j'ignore si c'est la faute de la traduction mais je DETESTE la façon dont Saphira s'exprime UGH... !!! Sa relation avec son dragonnier, Eragon, ne me touche PAS DU TOUT. Ce qui me plaît au fond, c'est l'intrigue, l'univers de la saga ...
                             Mais bon, en gros, cette lecture reste appréciable, ce troisième tome m'a globalement satisfaite, même s'il m'a parfois semblé long et ennuyeux. La destinée d'Eragon est quelque chose d'agréable à suivre et j'ai hâte de lire le quatrième et dernier tome pour connaître la fin de cette enchantante histoire !!


L'Héritage, tome 3 : Brisingr de Christopher Paolini publié chez Bayard Jeunesse. 810 pages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire