Je veux être au courant des supers reviews de la super fée Ryalle !

jeudi 31 juillet 2014

"But it's hard for a man to give up all his pleasures, even when they don't pleasure him no more."




La peau sur les os, mon quatrième roman lu de Stephen King. Charlie, Marche ou Crève et Misery ayant été de grosses claques, j'étais curieuse de découvrir ce roman très intriguant et pas si connu que ça finalement. Verdict ?



Mon avis :


                     La Peau sur les Os, c'est l'histoire de Billy qui après avoir malencontreusement renversé une vieille femme gitane en conduisant, se met à perdre tous les jours du poids. Persuadé qu'il est victime d'une malédiction, il s'élance dans une quête éperdue pour rompre ce maléfice. 
                     J'ai beaucoup aimé ce roman même s'il est incontestablement celui que j'ai le moins aimé de King jusqu'à présent. Je trouve le concept certes simple, mais vraiment puissant et accrocheur. Le roman a un rythme très soutenu, suivant la déchéance physique et morale de Billy. J'adore toujours autant le style d'écriture de King, je suis très sensible à son humour noir et à ses réflexions sur la nature humaine et la société. Je n'étais pas sûre d'apprécier le personnage principal au début car je le trouvais creux mais plus son mal-être augmentait et puis je le trouvais attachant : on voit très bien qu'en plus de souffrir physiquement, ce mal le ronge tout entier, jouant avec sa santé mentale et j'ai trouvé cela particulièrement intéressant. 
                    De plus, avec ce livre, on fait la connaissance d'un groupe de gitans et même si cette approche reste superficielle (ce n'est pas non plus le but du livre, au fond), j'ai apprécié  le fait de côtoyer cette culture le temps de quelques centaines de pages et j'ai vraiment beaucoup aimé la façon qu'a eu Stephen King d'exploiter leurs rites pour générer du fantastique. 
                   Je dois aussi dire que ce roman n'a pas fait exception, décidément j'adhère totalement aux fins des romans de Stephen King, toujours très fortes et dérangeantes même si elles peuvent frustrer quelques un. Ce roman n'est pas révolutionnaire, pas vraiment bouillonnant d'action (mais s'il n'en est pas dépourvu) mais j'ai passé un excellent moment et je le conseille aux lecteurs qui apprécient ce genre d'histoire.



La Peau sur les Os de Stephen King, publié chez J'ai Lu. (Edition de 1988) 377 pages. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire