Je veux être au courant des supers reviews de la super fée Ryalle !

mercredi 3 septembre 2014

Où, quand, dans quel monde devait-il sonder pour découvrir un esprit jumeau, un esprit détaché des lieux communs, bénissant le silence comme un bienfait, l'ingratitude comme un soulagement, la défiance comme un garage, comme un port ?"





A Rebours est un roman de Joris-Karl Huysmans, publié en 1884. C'est un roman singulier qui suit l'évolution des pensées de Des Esseintes, personnage qui nous livre ses états-d'âme entre son amour inconditionnel pour l'art et son dégoût de la société dans lequel il vit. Un chef-d'oeuvre. 




Mon avis :


                       Si vous cherchez des informations sur l'intrigue de ce roman, ce qu'il faut d'abord que vous sachiez c'est qu'il ne se passe pas grand chose dans ce livre, presque rien à vrai dire. Donc si vous recherchez un roman bourré d'action et de rebondissements, passez votre chemin ! A Rebours pour moi, c'est la célébration d'une conception de l'existence qui serait vouée à la contemplation de toutes les formes d'art : peinture et littérature essentiellement mais aussi la musique, la gastronomie et même la décoration d'intérieur. Des Esseintes est un personnage qui méprise les hommes, qui n'a d'estime que pour les artistes qui produisent des oeuvres adaptées à son hypersensibilité et j'ai donc aimé me plonger dans ses états d'âme : Des Esseintes est un homme torturé aussi psychologiquement que physiquement et s'il est difficile d'éprouver de la sympathie pour ce personnage peu avenant en somme, une certaine fascination pour lui émerge au fil des pages. 



"Le mouvement lui paraissait d'ailleurs inutile et l'imagination lui semblait pouvoir aisément suppléer à la vulgaire réalité des faits. A son avis, il était possible de contenter les désirs réputés les plus difficiles à satisfaire dans la vie normale, et cela par un léger subterfuge, par une approximative sophistication de l'objet poursuivi par ces désirs mêmes."




                        Le style de Huysmans est très travaillé et s'il ne m'a pas touché autant que celui d'autres auteurs classiques, j'ai tout de même été sensible à la plume de cet écrivain. Les sujets abordés m'ont vraiment parlé et je me suis sentie étrangement connectée au personnage principal. Ce roman a une espèce d'apparence encyclopédique et je n'ai évidemment pas saisi toutes les références et, si cela m'a quelquefois dérangé, je dois dire que cela m'a énormément aidé à saisir le personnage de Des Esseintes en me familiarisant avec ses goûts et préférences. 



"Puisque, par le temps qui court, il n'existe plus de substance saine, puisque le vin qu'on boit et que la liberté qu'on proclame, sont frelatés et dérisoires, puisqu'il faut enfin une singulière dose de bonne volonté pour croire que les classes dirigeantes sont respectables et que les classes domestiquées sont dignes d'être soulagées ou plaintes, il ne me semble, conclut Des Esseintes, ni plus ridicule ni plus fou, de demander à mon prochain une somme d'illusion à peine équivalente à celle qu'il dépense dans des buts imbéciles chaque jour, pour se figurer que la ville de Pantin est une Nice artificielle, une mention factice."





                    Dans ce roman, ce que j'ai trouvé frappant, c'est que Des Esseintes est probablement le personnage de fiction que j'ai eu l'impression de connaître le mieux grâce à toutes les informations que Huysmans nous livre à son sujet. Pourtant, paradoxalement, je l'ai trouvé énigmatique, comme éloigné de tout. Je n'étais pas d'accord avec tout ce qu'il faisait ou pensait mais je le comprenais en partie et malgré cela, demeurait toujours cette impression que le personnage était insaisissable. 



"Le tout est de savoir s'y prendre, de savoir concentrer son esprit sur un seul point, de s'avoir s'abstraire suffisamment pour amener l'hallucination et pouvoir substituer le rêve de la réalité à la réalité même."





                      A Rebours est un roman au charme étrange que j'ai aimé découvrir page après page, apprendre, me laisser emporter par les mots de Huysmans et par la névrose de son personnage. Toutefois, je conçois que des lecteurs puissent être rebutés par le flot de références plus ou moins compréhensibles et par l'absence d'action; il faut donc savoir à quoi s'en tenir. En ce qui me concerne, A Rebours est un roman que j'ai beaucoup aimé et qui a résonné en moi d'une façon particulière. 



Note sur Goodreads : 4/5 stars



A Rebours de Huysmans publié chez Folio classique. 430 pages. (pour seulement une deux-centaine de pages)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire