Je veux être au courant des supers reviews de la super fée Ryalle !

mardi 28 octobre 2014

You will love him ro ruins.




J’avais aimé The Unbecoming Of Mara Dyer dont j’étais impatiente de découvrir la suite. Le deuxième tome, The Evolution Of Mara Dyer a été plus qu’un coup de coeur, un coup de poing. 


                            Vous connaissez ce type de lecture ? Vous savez celles qui devraient avoir pour titre « Injection d’Adrénaline » parce que dès que vous les commencez, impossible de fermer l’oeil, de se reposer tant qu’on a pas su le fin mot de l’histoire. Je dois mon insomnie à la suite des aventures de Mara Dyer. Si j’avais trouvé le tome 1 excellent, cette suite se place sans conteste à un niveau supérieur. L’intrigue s’intensifie de manière radicale, devient beaucoup plus sombre (par sombre, je veux dire SOMBRE), on sent Mara oppressée, déboussolée et on suit avec étonnement, excitation, horreur parfois tout ce qui lui arrive. L’intrigue est donc très bien ficelée, ne connait aucun moment de relâchement, chaque page est susceptible d’amener un nouveau rebondissement, ce qui explique ma nuit blanche. La fin est particulièrement intense et m’a complètement chamboulée, je devais me retenir de ne pas crier ma colère, ma frustration, mon angoisse. 
                            Un autre sans-faute pour Michelle Hodkin à mon sens, c’est les personnages auxquels elle donne vie dans ses romans, personnages qui dans ce tome 2 nous sont plus familiers et donc plus passionnants, plus réels. Dieu que je les aimés. Mara est un personnage compliqué, difficile à cerner et pourtant la narration à la première personne nous la fait paraitre si proche, si vulnérable qu’il est impossible de ne pas l’aimer. Noah est lui … parfait ? Honnêtement je n’ai pas de mots, j’aime la complexité de son personnage qui arrive à éviter adroitement les clichés du genre même s’ils menacent parfois de l’y engluer. Michelle Hodkin parvient à dépasser ces stéréotypes en n’épargnant pas aux lecteurs les côtés les plus sombres du personnage, car tout comme Mara, Noah Shaw a ses démons. Je voudrais également saluer la présence de la famille qui ne sert pas juste de décor mais qui a un rôle essentiel dans l’intrigue et qui ne rend le tout que plus intéressant, la relation entre Mara et ses frères étant particulièrement plaisante à suivre. Quant aux autres personnages secondaires, ils ajoutent tous un petit quelque chose au roman, ce que j’ai grandement apprécié. 
                          Enfin, il me semble que le style de Michelle Hodkin s’est affirmé dans ce deuxième tome, elle arrive avec beaucoup de justesse à rendre compte de l’angoisse de Mara, de la peur de ce qui est invisible aussi bien que de l’intensité des sentiments adolescents, amplifiés par la nature même du personnage de Mara. Certains passages étaient particulèrement beaux et m’ont énormément touchée. The Evolution Of Mara Dyer surpasse de loin son prédécesseur par son imprévisibilité, la puissance des mots de Michelle Hodkin et de ses personnages ainsi que par le rythme du récit. Un coup de coeur.




Ma note sur Goodreads : 5/5




The Evolution Of Mara Dyer de Michelle Hodkin publié chez Simon & Schuster . 2013. 544 pages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire