Je veux être au courant des supers reviews de la super fée Ryalle !

dimanche 2 novembre 2014

“We cling to our fairy tales until the price for believing in them becomes too high.”


J'ai choisi de sortir Miss Peregrine et les enfants particuliers de ma PAL* à l'occasion d'Halloween. Si ce livre n'est pas effrayant comme sa couverture peut le laisser penser, il s'est révélé être un roman atmosphérique au charme étrange et inquiétant.



                               Jacob a toujours été fasciné par les histoires que son grand-père lui racontait, les histoires sur l'île fantastique de son enfance et les monstres horribles. Mais en grandissant, Jacob se détache de ces histoires auxquelles il ne croit plus. Son grand-père, lui, en parle toujours mais elles semblent désormais s'apparenter plutôt aux délires d'un vieillard sénile plutôt qu'à des histoires véridiques. Un jour, cependant, le grand-père de Jacob l'appelle, paniqué. Jacob croit à un délire paranoïaque mais lorsqu'il arrive chez son grand-père, ce dernier est grièvement blessé et succombera à ses blessures. Les adultes croient à une attaque de bêtes sauvages mais Jacob était sur les lieux et sait ce qu'il a vu : les monstres existent bel et bien. Cependant, personne ne le croit et Jacob va vite se persuader lui-même que ce qu'il a vu n'était qu'un vilain tour de son imagination. Pour s'en assurer, sur les conseils de son psychiatre, Jacob va se rendre à la fameuse île dont son grand-père lui a tant de fois parlé, il verra ainsi que les monstres et la magie n'existent pas et pourra passer à autre chose. En théorie.
                              La première chose qui frappe quand on lit Miss Peregrine et les enfants particuliers, c'est l'objet-livre qui est magnifique. Le design du livre est extrêmement bien soigné et contient des photographies qui viennent appuyer le récit du narrateur. Si j'ai adoré le concept du livre, j'ai parfois eu l'impression que l'intrigue s'appuyait trop sur les photos alors que l'inverse aurait été plus intéressant, selon moi. J'ai toutefois beaucoup apprécié ce roman. La plume de Ransom Riggs est très agréable, j'ai aimé ses descriptions, son humour et sa manière de nous immerger dans le quotidien des "Enfants particuliers". Le personnage principal, Jacob, ne m'a pas follement enthousiasmée et pour être honnête, je ne l'ai pas tellement apprécié même si paradoxalement, le point qui m'a le plus charmée dans cette lecture, a été la relation entre les personnages. En effet, les personnages secondaire sont très attachants et même si je m'y suis un peu perdue à cause des explications parfois un peu trop expéditives, j'ai fini par me familiariser avec eux et les ai beaucoup aimés.
                               L'intrigue est intéressante, bien ficelée, plutôt originale et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, j'ai même éclaté de rire à certains passages très drôles. Le thème de la guerre n'est abordé que superficiellement, ce que j'ai beaucoup apprécié car cela permet de se concentrer sur les Enfants particuliers, même si on peut voir à certains moments la façon dont la guerre les affecte. Si comme je l'ai dit plus haut, ce roman ne fait pas peur, il y a des passages un peu glauques et les photos étranges contribuent à donner au livre son charme particulier. J'ai beaucoup aimé ce premier tome même s'il ne m'a pas époustouflée. J'ai néanmoins hâte de retrouver les enfants particuliers pour qu'ils m'emmenèrent avec eux dans leurs prochaines aventures !

*PAL : pile à lire


Note sur Goodreads : 3,75/5



Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs publié chez Bayard Jeunesse. 2012. 432 pages.





At the Bottom by Brand New on Grooveshark

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire