Je veux être au courant des supers reviews de la super fée Ryalle !

samedi 1 novembre 2014

“You think the dead we loved truly ever leave us? You think that we don't recall them more clearly in times of great trouble?”





Les gens qui me connaissent personnellement savent que mon histoire avec Harry Potter est un peu spéciale. Il y a presque 11 ans de cela, je suis tombée par hasard sur le film Harry Potter et la chambre des secrets à la télé. J'ai regardé ce film avec mon petit frère et après l'avoir fini, la seule chose qui m'importait, c'était de connaître la suite des aventures de Harry et ses amis. Alors, sans me soucier du fait que je n'avais pas lu les tomes précédents, j'ai emprunté à mon frère jumeau son exemplaire du Prisonnier d'Azkaban que j'ai lu en quelques heures. C'était le début d'une grande histoire. 



                    Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban est le troisième tome de la saga Harry Potter, comme vous devez le savoir. Comme le titre l'indique, l'intrigue suit les aventures de Harry Potter à Poudlard lors de sa troisième année, année où la récente fuite de Sirius Black de la prison des sorciers, Azkaban, inquiète l'entourage d'Harry et Harry lui-même lorsqu'il apprend que ce Sirius Black est en fait à sa poursuite. 
                     Comme je l'ai mentionné plus haut, ce roman a été un des livres les plus importants dans ma vie de lectrice et même si ce n'est pas mon préféré de la saga, il occupe une place très importante dans mon coeur. Pour moi, Azkaban, c'est comme une chaude et douce couverture. Chaude parce qu'en le lisant, c'est comme si vous sentiez que vous apparteniez au même monde que Harry, Ron et Hermione. Poudlard est votre maison et même si Sirius Black rôde pas très loin et qu'il menace votre sécurité, vous savez que tout ira bien. Et puis avec Dumbledore comme directeur, comment les choses pourraient-elles mal tourner ? Douce parce qu'Azkaban vous apprend ce que la vie a de magique. Très subtilement. Avec douceur.
                     Après, bien-sûr, tout s'effondrera quand le Seigneur des Ténèbres reviendra. Mais vous n'en êtes pas encore là. Vous avez treize ans et vous apprenez à confectionner de nouvelles potions sous l'oeil sévère de Severus Rogue. Vous éclatez de rire quand Percy Weasley bombe le torse pour se vanter de son insigne de préfet-en-chef nouvellement acquis, tout en rougissant quand sa petite-amie est dans les parages. Vous savourez des bonbons achetés à Honeydukes et par Merlin, qu'ils sont bons ! (si vous choisissez les bons, bien-sûrs car on est jamais à l'abri de mauvaises surprises !) Donc oui, des temps difficiles sont à l'approche mais à l'heure qu'il est, vous êtes jeunes et en sécurité tandis que vous célébrez la fin de l'innocence. Vous n'en avez pas encore conscience et c'est ça qui rend le tout plus beau.




Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban de J.K Rowling publié chez Folio Junior. 2002. 461 pages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire