Je veux être au courant des supers reviews de la super fée Ryalle !

lundi 6 avril 2015

“They love their hair because they're not smart enough to love something more interesting.”






Qui es-tu Alaska ? est le premier roman de John Green, sorti en France en 2007. C'était le roman avec lequel je voulais découvrir John Green mais entre temps, il y a eu Nos étoiles contraires (lu et adoré). J'attendais donc énormément de ce livre. Le roman suit le quotidien de Miles, adolescent qui quitte sa famille pour aller en internat dans le but de vivre des choses nouvelles, partir à la quête "du grand Peut-être." Ce "grand Peut-être" il va le trouver en compagnie de ses nouveaux amis : Takumi, le Colonel et bien-sûr ... Alaska. Ils vont vivre ensemble une histoire d'amitié unique et vont initier Miles à des choses nouvelles. Quant à Alaska, la lunatique Alaska, la mystérieuse Alaska, l'insupportable (parfois) Alaska ... elle va changer sa vie. A vous de découvrir comment et pourquoi !


                       
                         
                              J'ai adoré. Ce roman ne m'a pas simplement divertie, il m'a apporté quelque chose. Il m'a rappelé mon temps au lycée, mes amis d'avant, tous les souvenirs qu'on a partagés ensemble ... Je me suis étrangement identifiée à Alaska, ce ne sera pas le cas de tous les lecteurs bien-sûr car Alaska est une adolescente singulière : elle porte sa tristesse sans fard, sans gêne. Elle ne s'excuse pas d'être ce qu'elle est, elle en souffre parfois mais jamais elle n'oublie d'assumer qui elle est. Ce roman a donc quelque chose à la fois de tragique et de libérateur. On suit le quotidien de Miles, donc, la manière dont il s'intègre dans son nouveau lycée, les choses qu'il découvre, les interdits qu'il franchit, ses doutes et ses amours ... Et au fond, le lecteur devient aussi un membre de la bande de Miles, il s'y intègre et c'est un bonheur de l'accompagner lui et ses amis au fil de cette année scolaire. Mais c'est aussi un déchirement.
                             Alaska aime lire, aime questionner le monde : "comment sortir du labyrinthe " demande-t-elle. Mais qu'est-ce que ce labyrinthe ? La vie ? La souffrance peut-être. Oui, la souffrance adolescente en tout ce qu'elle a de beau, en tout ce qu'elle a de laid. Beau parce qu'elle transforme, laid parce qu'elle peut vous faire sombrer. John Green ne s'arrête jamais à des clichés, il livre un portrait complexe de cet âge ingrat, sans pour autant dramatiser. Et puis qu'est-ce que c'est drôle ! J'ai ri à de nombreuses reprises. Alors non, ce roman n'est pas parfait. (D'ailleurs, la traduction française ne rend absolument pas justice au texte.) Non, il n'est pas parfait mais il est remarquable par de nombreux aspects. Green a depuis amélioré son style, il ne s'éparpille plus autant, maîtrise davantage l'intrigue de ses romans ainsi que son style. (éléments qu'on pourrait critiquer dans Qui es-tu Alaska ?) mais ce roman mérite d'être lu.



En résumé, Qui es-tu Alaska m'aura fait ressentir des émotions très fortes, aura eu un effet thérapeutique, cathartique même, sur moi. J'ai l'impression d'avoir tourné une page sur certains éléments de ma vie qui étaient restés insolubles. Tout cela grâce à ce livre, en trouvant moi aussi l'issue du labyrinthe. 


Note : 5/5



Qui es-tu Alaska ? de John Green. Edition poche de chez Pôle Fiction (Gallimard) 2011. 402 pages.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire